Pages

Nombre total de pages vues

lundi 30 décembre 2013

Si La notion de partage a toujours été une valeur sacrosainte dans l'éthique prônée par la religion  , il est à remarquer qu'elle a pris une ampleur grandissante dans notre société actuelle. Certes cette tendance est louable . Au diable l'égoïsme ! Il est bon de se souvenir que nous ne sommes pas seuls sur cette terre qui , si elle se réchauffe en vertu d'un dérèglement climatique , n'en demeure pas moins glaciale tant les liens entre les individus se teintent de frilosité et surtout d'indifférence . 

Tendre sa main à l'autre  semble être devenu une priorité . La morosité économique nous engage d 'ailleurs à le faire . Les bas de laine sont vides .Le temps béni de l'abondance est révolu . Les vaches sont bien maigres et le bonheur n'est plus dans le pré . Rien d'étonnant à ce que  la solidarité voie sa côte de popularité augmenter . Les organisations caritatives fleurissent sur le terrain stérile de la privation . Au lieu de gaspiller notre  temps comme avant , on le partage . Idem pour notre argent . Les collectes de fonds pour les causes les plus farfelues germent de toute part . 

Mais à trop partager son temps et son argent , on finit par se retrouver sans plus rien à partager . Enfin, pas tout-à-fait . Il nous reste  à partager notre amertume avec notre prochain . Mais bon , il ne faut pas trop lui en demander , à son  prochain . Il veut bien vous prêter une oreille compatissante  de temps à autre , mais il n'apprécie guère qu'on le prenne pour le curé de la paroisse .  Il faut le comprendre . Il a d'autres chats à fouetter . À la rigueur il veut bien partager avec vous son expérience de la vie , mais de là à partager sa vie avec vous , ça non . Il a déjà fort à faire chez lui . 

Car , soyons francs , l'un des privilèges  de la vie en couple , ce n est pas seulement de partager sa couche et les joies ineffables que l'on peut en tirer , mais c 'est aussi de partager ses tracas . Et il faut dire qu'ils sont légion. Car c'est un fait que nous menons de front plusieurs vies : vie professionnelle , vie familiale , vie mondaine , vie culturelle, vie émotionnelle, double vie même , pour les plus lâches de ce monde. Et moins  notre vie est pauvre, plus elle est riche en tension et plus elle exige de l'autre une écoute religieuse et le sacrifice de sa sérénité. 

Ne vous étonnez donc pas que l'on vous fuie! Vous pouvez tout partager de votre vie , mais , de grâce ,  évitez de semer  votre rancœur ou vos peines de cœur dans le  jardin de votre voisin . Vous ne récolterez que des fleurs vénéneuses ou des fruits défendus . Plutôt que de cultiver la pomme de la discorde , croquez la pomme de la connaissance , et surtout celle de la connaissance de soi. Si vous ne savez pas quoi faire aux prochaines vacances , allez à Delphes visiter le temple d'Apollon. Et n'oubliez pas ce qui était inscrit sur son  fronton ! Vous y gagnerez en sagesse .



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire