Pages

Nombre total de pages vues

vendredi 25 octobre 2013

Fuir l'humain.Se perdre dans la contemplation des
temples millénaires ,squelettes de pierre que les
siècles n'ont pas réduits en poussière.

Fières comme au premier jour, ces cathédrales paiennes
se dressent vers le ciel dans leur immaculée
blancheur.

Point d'officiants se prosternant sur le marbre de
leurs dalles: le sang du sacrifice s'est tari. Les
dieux n'ont plus soif.

Alentour, l'herbe se déchaine comme une mer que le
vent hérisse, tandis que des lézards, en livrée
vert-émeraude, montent la garde sous le soleil de Paestum.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire