Pages

Nombre total de pages vues

mercredi 23 avril 2014


   En avril , ne te découvre pas d'un fil ; en mai , fais ce qu' il te plait ! Certes, le dicton a du vrai . Mais il ne remporte pas l'adhésion de tous nos congénères .

   Pour certaines habitantes  du globe ,  avril dure douze mois par an . Que le mercure fasse des bonds de carpe, et que leur corps sudant réclame, à cor et à cri,  un dénudement partiel, elles n'en ont cure . Au nom d'un dieu sans doute frileux , et surtout d'un époux trop jaloux , elles répugnent à exposer la moindre parcelle de leur anatomie aux rayons de Phébus et aux flots de Neptune .

   Ne les en blâmons pas ! Après tout , ce ne sont que  les épigones des ascètes d'antan . Cela étant, leur cilice manque de discrétion. C'est même vanité que de vouloir étaler un tel accoutrement ! Elles pèchent donc par excès , là où la religion prescrit modération .

    De l'autre côté du globe , ce n'est pas la religion qui dicte un tel comportement , mais un snobisme éminemment désopilant . Dans l'Empire du Milieu, le facekini  séduit les estivants, tout sexe confondu. Il s'agit de protéger son visage des stigmates du Dieu Râ , que l'on juge trop libéral dans la distribution de ses bienfaits . Le bronzage doit rester l'apanage des paysans des champs . Un citadin se doit d'arborer une peau aussi blanche qu'un tofu flottant .

    Il est fort à parier que les plages de la province du Shandong intéresseraient le peintre Eugène Boudin , s'il était encore de ce monde . Il déserterait , tambour battant, les côtes normandes ; emballerait palettes et  pinceaux , et embarquerait illico sur le premier paquebot  . Les bals masqués sur le sable fin , ça mérite d'être immortalisé . D'autant que l'on y croise des super héros. Que voulez-vous! Las de faire  leur cirque en Amérique,  ils préfèrent faire les pitres en Asie. Le batmanning balnéaire, c'est quand même planant   !

    Dans l'Hexagone, ce n'est ni le fanatisme ni le snobisme qui est en vogue sur nos belles plages . C'est l'exotisme et sa compagne si pleine de charme : l'érotisme ! Exit le burkini et le facekini ! La mode  est au  mono-, au bi- , ou au trikini. Les préfixes gréco-latins , on les aime bien , nous , les Gaulois . Surtout quand ils désignent nos costumes de bain  . Ils ont l'avantage d'alimenter les fantasmes masculins.

    Des trois préfixes cités,  il faut bien l'avouer , celui qui remporte tous les suffrages , c'est indéniablement  le premier. Il y en a même qui préféreraient  le zérokini! Au moins , lui , il est indémodable . Le problème , c'est qu'il risque de causer une révolution si l'on entérine son adoption . Imaginez la réaction des champions du burkini et du facekini ! Ils en perdraient la face .

    Remarquez, on ne la voit pas , leur face , tellement ils la cachent . Comme quoi , une  révolution , ça aurait du bon ! Ça ferait  tomber les masques des donneurs de leçon , et ça en dirait long sur l'état de notre  civilisation . Quand le zérokini sera intronisé en grande pompe sur toutes les plages du monde , on pourra tirer comme conclusion que la nôtre sera inévitablement arrivée à péremption ...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire