Pages

Nombre total de pages vues

vendredi 3 janvier 2014

Le rire est le propre de l'homme ! a dit Bergson. Il faudrait un peu plus s'en souvenir car , à scruter le visage de certains de nos congénères  , il semblerait que Descartes , chantre du  " Je pense, donc je suis ", soit plus leur voisin de palier que Bergson.  Car il est indubitable qu'ils n'arrêtent pas de penser, et penser à haute voix , pour prouver qu'ils existent !

Je me demande si , au paléolithique , l' "homo sapiens"  était doté  de la même prolixité que l' "homo contemporaneus" .  Il est vrai qu'en ces temps reculés, la technique en était à ses balbutiements . Les sources sonores étaient plus restreintes . Pas de radio, ni de télé , ni d'ordinateur , ni de mobile . Mais somme toute , les préoccupations étaient toujours les mêmes . Il fallait bien se nourrir , se vêtir , se reproduire , et aussi mourir . Et de cela on devait bien en discuter , entre la cueillette et la pêche  .

 J'imagine , par contre,  que le cerveau du descendant immédiat  de l'australopithèque n'avait pas encore intégré les grandes lignes du  discours amoureux . Et pour cause . Il ne savait pas lire . Avec quelles cordes le mâle concupiscent bandait-il donc son arc ? La corde sensible ? Certainement pas .Le rire , bien-sûr !  On dit que c'est l'arme la plus redoutable pour transpercer le cœur du  beau sexe , et que les flèches de Cupidon en sont souvent imprégnées . Imaginez la scène ! Un néandertalien  faisant glousser une néandertalienne en train de cueillir des champignons . Hallucinant !

Mais savoir faire rire n'est pas donné à tout le monde . C'est tout un art . D'abord on ne peut pas rire de tout . À la rigueur , et c'est même recommandé, on peut rire de soi - même .  Ça présente l'avantage de couper l 'herbe sous les pieds de vos potentiels détracteurs . En devançant leurs ricanements à vos dépens , vous prouvez que vous êtes plus intelligents qu'eux . Et d ' ennemis , ils deviendront vos amis . Pour ce qui est des blagues de potache, elles  ne sont le fonds de commerce que des amuseurs de service . Elles se vendent mal . Normal . N'est pas bouffon qui veut . La spiritualité est du domaine de l'inné , et non de l'acquis . À trop vouloir paraître drôle , on finit par être grotesque .


Ce qui est sûr , c'est que l' "homo contemporaneus" , parce qu'il pense trop , a besoin qu'on le fasse rire pour éviter la surchauffe cérébrale. Aussi  privilégiera - t'il le one man show au détriment de tout autre spectacle . Les films larmoyants , il n'en veut plus ! Bon , c'est sûr , l'époque où il suffisait  de regarder Charlie Chaplin et Buster Keaton gesticuler  sur un écran pour avoir sa dose d'endorphines est révolue . Les comiques d' aujourd'hui parlent . Ils parlent beaucoup même. Et ils exigent de nous de ne pas laisser nos neurones au vestiaire . Car il faudra les utiliser si l'on veut  comprendre la subtilité de leurs chutes (rhétoriques) , et en rire . Au final,  Il semble que Descartes et Bergson ne soient pas si éloignés  que ça . En somme , le propre de l'homme , c'est toujours le rire , mais , si l'on veut rire , on a besoin de penser .


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire