Pages

Nombre total de pages vues

dimanche 29 septembre 2013

    On dit que le temps c'est de l'argent. C' était vrai à une certaine époque , mais à notre ère supersonique , le temps , c'est de l'or. Que ne fait-on pas pour l'économiser! Pour preuve, la prolifération des produits trois-en-un.

    Auparavant la multifonctionnalité n'était  l'apanage que des robots culinaires. D' un coup de baguette magique, on coupait, hachait menu et mélangeait les ingrédients . La ménagère lambda se découvrait soudain une âme de bricoleuse en exhibant son habileté à assembler les pièces détachées de ces  objets non volants identifiés . Du même coup  , elle démontrait qu'elle savait utiliser sa cervelle . L'homme n'avait qu'à bien se tenir  ! Chose nouvelle, par les temps qui courent , le trois-en-un ne se cantonne plus  seulement à l'espace de la cuisine . Il envahit salons, chambres et salles-de -bain. Que ce soit les canapés , les imprimantes, les poussettes , et même les miroirs maintenant,  beaucoup d'objets de la vie courante se voient dotés du don de transformisme d'un Arturo brachetti.

    Fait notable, ce concept fait florès auprès du public féminin , particulièrement dans les domaines cosmétique et vestimentaire . L'épiderme et la chevelure féminine sont la cible privilégiée de ces démaquillants  et shampoings aux vertus multiples et miraculeuses. Au sein des firmes à but fortement lucratif, on se lance dans une course contre la montre pour mettre au point la formule magique qui nettoie , désincruste, et hydrate le visage , ou bien lave, démêle et nourrit les cheveux. Les laboratoires de cosmétologie doivent se plier en quatre pour satisfaire la demande croissante de consommatrices de plus en plus exigeantes . Exit le deux-en-un ! On passe à la vitesse supérieure .

    La garde-robe féminine n'est pas épargnée non plus, et les accessoires qui vont avec. Le sexe faible fait état de  sa virtuosité à métamorphoser une robe de ville en robe de soirée en un tour de main. Idem pour les sacs. Fini le temps des collectionneuses ! Au gain d'espace dans les armoires se greffe un gain de temps. Il est vrai que les femmes passent leur vie à courir , et qu'il est donc vital qu'elles ne sacrifient  pas tout  leur temps libre à s'adonner à des futilités pour leur bien-être .  Elles ne sont plus au foyer depuis des lustres , mais elles ne font pas tapisserie à la maison quand elles ont enfin le loisir de la réintégrer. Dans l'inconscient collectif , une femme doit être rentable , et doit surtout penser aux autres avant de penser à elle-même...

    Bref, vous l'aurez compris, l'avènement du trois-en-un , ce n'est qu'un leurre de plus pour rappeler à la femme qu elle n'a nul besoin de gaspiller du temps pour s'occuper d elle-même . Car appliquer une seule crème, un seul shampoing  au lieu de trois , cela fait une sacrée différence d'abord  financièrement parlant , mais surtout  temporellement . Sous le couvert de procurer des bienfaits jusque-là ignorés à la gent féminine ,  ces produits nouvelle génération l'asservissent davantage . La guerrière des temps modernes  dispose de plus de temps pour moins se consacrer à son apparence .

     Sonnez , clairons! Il est impératif de réparer cet outrage au plus vite . Pour cela , je ne vois qu'une solution. C'est de demander à Dieu , plutôt qu'à ses saints , un miracle . Prions  pour qu'un homme nouveau voie le jour , un homme unique aux qualités multiples , un dix-en-un si possible , l'homme-orchestre dont toute femme rêve , qui conjugue les talents d' un époux, confident, amant, père, cordon bleu, chauffeur , plombier, électricien, agent d'entretien, et , pourquoi pas,  philosophe , de façon à honorer , comme il se doit, la déesse faite femme que chacune d'entre nous incarne avec tant de panache .


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire