Pages

Nombre total de pages vues

mercredi 4 septembre 2013

On a beau essayer de le courtiser en lui offrant , comme écrin , le cadran diamanté d une montre de prestige, rien n y fait ! Le temps refuse de se laisser acheter , car il sait pertinemment qu'il est sans prix , " priceless", comme le disent si bien les Anglais , c est-à-dire , inestimable. Contrairement à son conjoint devant l Éternel , l 'espace ( qu on peut toujours se donner l'illusion de dompter ), le temps conserve son caractère farouche et vainc toutes les vanités de ce monde quand l'heure de la tombe a sonné. Car, de nos premiers vagissements à notre dernier râle , son armée d années en marche nous escorte et repousse avec panache nos tentatives dérisoires de l'amadouer, lui , l ennemi fidèle à l'amitié indéfectible .

Force est de constater avec quelle ambivalence nous accueillons , chaque année , le jour de notre mise au monde, les témoignages exubérants de notre entourage . Partagés entre reconnaissance et désir de fuir, nous vivons chaque minute de ce jour faste comme les dernières minutes d un condamné, tant la hantise que ne soit mentionné le poids des ans nous obsède. Rares , d ailleurs sont les indélicats qui se hasardent à le faire. L obscénité , de nos jours, n est pas la nudité des corps, mais la mise à nu de l'âge des corps. Quel plus grand affront pour une femme de s'entendre dire " Tu ne fais vraiment pas ton âge !"

Chacun l'aura compris, fêter son anniversaire, c est , pour bon nombre d entre nous , fêter nos retrouvailles avec nous-mêmes. C est reprendre conscience brutalement de notre durée limitée sur terre . C est se poser la question de savoir combien d'autres bougies orneront le gâteau d anniversaire de notre existence . Et c'est bien pour cela qu on préfère omettre de les souffler , ces bougies torsadées , et qu'on préfère lâchement engourdir notre conscience dans le Léthé pétillant de nos coupes de champagne.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire